L’interdépendance et l’interaction entre les courants linguistiques et la didactique des langues étrangères
Închide
Articolul precedent
Articolul urmator
130 3
Ultima descărcare din IBN:
2022-04-15 00:12
Căutarea după subiecte
similare conform CZU
37.02:81'243 (33)
Probleme generale de didactică și metodică (876)
Lingvistică. Limbi (3692)
SM ISO690:2012
BONDARENCO, Anne. L’interdépendance et l’interaction entre les courants linguistiques et la didactique des langues étrangères. In: Noi tendinţe în predarea limbajelor de specialitate în contextul racordării învăţământului superior la cerinţele pieţii muncii. 12 martie 2016, Chişinău. Chişinău: Tipografia Print-Caro, 2016, pp. 21-32. ISBN 978-9975-71-790-8.
EXPORT metadate:
Google Scholar
Crossref
CERIF

DataCite
Dublin Core
Noi tendinţe în predarea limbajelor de specialitate în contextul racordării învăţământului superior la cerinţele pieţii muncii 2016
Conferința "Noi tendinţe în predarea limbajelor de specialitate în contextul racordării învăţământului superior la cerinţele pieţii muncii"
Chişinău, Moldova, 12 martie 2016

L’interdépendance et l’interaction entre les courants linguistiques et la didactique des langues étrangères

CZU: 37.02:81'243

Pag. 21-32

Bondarenco Anne
 
Université d’Etat de Moldavie
 
Disponibil în IBN: 6 septembrie 2021


Rezumat

Par cette communication on se fixe pour objectif de démontrer le rapport existant entre la vision philosophique, linguistique, pragmatique sur l’action et la méthode actionnelle appliquée dans l’enseignement des langues étrangères. L’action comme une des entités fondamentales et déterminantes de l’activité humaine, et par suite, de notre activité verbale a sa structure conceptuelle. Cette dernière a été définie par P. Ricœur, elle se résume à la potentialité valencielle du verbe, concept proposée et révélé par L. Tesnière. C’est la structure conceptuelle du verbe qui devrait être systémiquement exploitée par l’enseignant afin que l’apprenant identifie le vocabulaire qui désigne chaque constituant de cette structure et qu’ il parvienne par cette voie à la destruction du texte et à la production d’un texte à sa manière. Par la construction de son texte, l’élève démontre sa participation réelle à la création textuelle, à l’agir verbal.