Climat scolaire centre sur l’evaluation
Închide
Conţinutul numărului revistei
Articolul precedent
Articolul urmator
254 1
Ultima descărcare din IBN:
2016-05-19 08:59
SM ISO690:2012
COCORADĂ, Elena; LUCA, Marcela-Rodica; CLINCIU, Aurel-Ion; PAVALACHE-ILIE, Mariela. Climat scolaire centre sur l’evaluation. In: Psihologie. Pedagogie Specială. Asistenţă Socială . 2008, nr. 13, pp. 75-86. ISSN 1857-0224.
EXPORT metadate:
Google Scholar
Crossref
CERIF
BibTeX
DataCite
Dublin Core
Psihologie. Pedagogie Specială. Asistenţă Socială
Numărul 13 / 2008 / ISSN 1857-0224 /ISSNe 1857-4432

Climat scolaire centre sur l’evaluation

Pag. 75-86

Cocoradă Elena, Luca Marcela-Rodica, Clinciu Aurel-Ion, Pavalache-Ilie Mariela
 
Necunoscută, România
 
Disponibil în IBN: 19 noiembrie 2013


Rezumat

Le rôle décisif de l’évaluation sur les relations enseignants-élèves, sur leurs sentiments (d’équité, de sécurité, d’appartenance ou même d’autoefficacité), les multiples fonctions et facettes de l’évaluation nous ont déterminé à proposer un nouveau concept . Le climat de l’évaluation est un noyau du climat, avec un grand impact sur la vie scolaire. Notre étude se propose de mesurer le climat scolaire centré sur l’évaluation et la compréhension de ses composantes. Les sujets de l’étude ont été des élèves de la IXe, Xe et XIe année et l’instrument a été passé en deux situations contrastantes – aux lycées reconnus pour leur climat très bon et aux lycées de l’autre pôle. L’étude a utilisé un questionnaire avec des questions fermées, créé par les auteurs. Pour les deux types de lycée, theoriques et techniques, notre hypothèse est validée, les deux climats entant en contraste: les différences entre les écoles sont plus grandes que celles résulté du genre. Les représentations des élèves de la même clase et de la même école ont une bonne cohérence interne, donc le climat du niveau mezzo peut être mesure par les investigations au niveau micro. Le niveau d’études et le genre des sujets influencent aussi les phénomènes connexes aux évaluations. Les mécontentements, la colère, la vengeance des élèves face aux erreurs techniques ou éthiques des profs augmentent vers la fin du lycée et aux garcons. La possibilité d’exprimer le climat scolaire de l’évaluation par un indice est confirmée. Le facteur F1 qui mesure mieux la grandeur de microviolence liée à l’évaluation est différent d’une école à l’autre et donne de corrélations indirectes avec les performances scolaires. En conclusion, l’outil élaboré perme de différencier les climats scolaires d’une école par des enquêtes au niveau de la classe.